Qu'est-ce que H1Z1

De Le wiki H1Z1 - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher

Mi-avril 2014, John Smedley (le CEO du studio Sony Online) annonce officiellement le développement de H1Z1, son prochain « MMO de survie » plongeant le joueur dans un monde semblable aux États-Unis, dans un futur proche (une quinzaine d’années dans le futur), alors que l’humanité est contaminée par un virus, le H1Z1, changeant la population en zombies, les Infectés (dans un contexte de Science Zombies et non de Supernatural Zombies -- sans magie, donc). Les derniers humains sains tentent d’organiser la survie et de lutter contre l’extinction.

Sources d'inspiration

Selon le CEO de Sony Online, les sources d'inspiration de l'équipe de développement se trouvent dans 28 Jours et 28 Jours plus tard, le film World War Z et le classique la nuit des morts-vivants ou encore la bluette Warm Bodies, mais aussi et surtout la série télévisée The Walking Dead.

Selon Tony Jones, qui se présente comme le "directeur en charge des relations avec les zombies" (il s'occupe notamment de la trame narrative du jeu), l'équipe de développement s'est aussi inspirée de faits réels remaniés et de nombreuses recherches.

Tony Jones[1] : « Nous avons fait de nombreuses recherches sur une île baptisée Poveglia. 
Pour rien au monde, je ne voudrais me retrouver là bas. Personne ne pourrait me payer suffisamment pour que j'y mette les pieds. 
Cette île, bien réelle, basée au large des côtes de Venice, était l'un des centres de quarantaine pour les victimes de la peste. 
Le fruit de nos recherches à ce sujet a été intégré la trame du jeu. H1Z1 a réellement débuté là. »

Un « MMO » de survie

H1Z1 entend se démarquer des nombreux autres jeux de survie et/ou de zombies par son caractère massivement multijoueur : le joueur évolue dans un vaste univers ouvert et persistant (voir le monde), conçu d'un seul tenant ou presque (grâce au moteur Forgelight) et réunissant des milliers de joueurs dans un même espace. Selon l'équipe de développement, H1Z1 se veut surtout un MMO hardcore, ayant un très haut niveau de difficulté afin que la notion de survie ait un réel sens pour les joueurs. Les Infectés (les zombies) sont rapides et puissants, souvent nombreux, et présentent donc une réelle menace pour les joueurs (il faudra réfléchir à deux fois avant de décider d'affronter un Infecté et les joueurs sont encouragés à évoluer de concert pour se protéger).

Un gameplay sandbox

Selon l'équipe de développement, H1Z1 s'appuie sur un solide gampelay sandbox (reposant sur l'interaction des joueurs entre-eux), à la fois pour organiser la survie du groupe mais aussi dans le cadre d'affrontements entre les survivants eux-même (PvP).

Survie : coopération entre survivants

Pour espérer « survivre une nuit de plus », les joueurs sont encouragés à coopérer et à se regrouper dans le cadre de gangs. Les bases de la survie reposent notamment sur l'artisanat (permettant de construire des campements défensifs, notamment, mais aussi des armes ou des munitions) et sur le commerce entre les joueurs (le monde de H1Z1 regorge de ressources et matières premières qu'il faudra récolter et éventuellement vendre à des artisans, l'économie est totalement confiée aux joueurs).

PvP : affrontements entre survivants

Au-delà des menaces d'un monde hostile, H1Z1 se veut aussi un MMO PvP (reposant sur l'affrontement entre les joueurs eux-mêmes). Les survivants se regroupent en gangs qui peuvent se menacer mutuellement, convoiter les mêmes ressources ou simplement revendiquer les mêmes territoires. Malgré l'omniprésence de zombies, les survivants peuvent donc aussi être une menace.

Selon John Smedley, « en bref », H1Z1 doit être « McGuyver [pour l'artisanat] qui rencontre les catcheurs des Road Warriors [pour les gangs], qui rencontrent World War Z [pour l'invasion de morts-vivants] ».

  1. Tony Jones dans les colonnes d'IGN